Quand danser, c’est aussi interroger son quartier

Written by on 23 mai 2019

A la Permanence chorégraphique Porte de la Chapelle, on y danse mais pas qu’en rond ! Danser, c’est aussi habiter, vivre ensemble, questionner, lutter, partager…. Enfin, comme le dit si bien Laetitia Angot chorégraphe et directrice artistique de la Compagnie : “au commencement, il y a avait la danse”….

L’artiste comme le chercheur se nourrit des recherches qu’il-elle mène pour mener son projet. Pour se faire, le groupe #RJPC  est né. Mais qu’est-ce donc nous direz-vous ? Il s’agit d’un groupe de jeunes danseur·euses-chercheur·euses de la Permanence chorégraphique qui mène un travail de fond sur le territoire, support de création au travail chorégraphique de la permanence. Visites du musée du Jeu de Paume, temps de travail au 38Chapelle, réalisation d’entrevues et de plateaux radio sont donc venus nourrir leurs réflexions. Avec RapTz, cette collaboration a donné naissance à un projet : Radio Live Danse, où le plateau radio vient s’installer au milieu des danseurs et danseuses. 4 dates ont jusqu’ici permis ces rencontres. Sur les sons de Peter Corser et Entre 4 murs, nous vous proposons ces capsules sonores.

Ces capsules sonores accompagnent une exposition actuellement présentée au 104, illustrée par quelques-unes de ces photos. Cette exposition a été imaginée par les #RJPC. Elle est visible aux écuries du 104 jusqu’au 2 juin, dans le cadre du Forum des actions culturelles du territoire.  Le spectacle Fragile-Place Publique sera présenté, quant à lui, samedi 25 mai à 15h.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *