“Ivresse mystique”

Written by on 15 avril 2020

Qui est allé à Istanbul connaît forcément les derviches tourneurs. Pas besoin d’avoir assisté à un de leurs spectacles, les boutiques de souvenirs regorgent de statuettes les représentant.

Mais ce qui peut ressembler à du folklore est en fait une transe religieuse qui permet aux soufis de se connecter au divin. Les soufis pratiquent un islam mystique, ésotérique, très peu orthodoxe. Ils n’ont pas besoin d’intermédiaire pour accéder à leur dieu.

Je me suis intéressée à eux lors d’un premier voyage au Pakistan en 2003. Je connaissais déjà les derviches tourneurs turcs. Mais dans le sous-continent, je découvrais une pratique plus primitive. Quelques années plus tard, je suis retournée filmer les derviches Pakistanais, en particulier un soufi, qui malgré sa surdité, joue incroyablement du tambour : France 5 : Gonga, musicien soufi (L’oeil et la main, 2006)

En 2017, à l’issue d’une formation en radio, il fallait produire un documentaire sur un thème imposé : l’ivresse. Je me suis dit alors que la transe soufie collait parfaitement.
Mais allais-je en trouver à Paris ? Il m’a fallu peu de temps pour dénicher Rana Gorgani que vous allez découvrir dans ce podcast.


Reader's opinions

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *